Tapis d’Orient : quelles sont les origines les plus prestigieuses ?

, Tapis d’Orient : quelles sont les origines les plus prestigieuses ?

La tradition des tapis noués à la main est née dans le monde oriental. Au fil du temps, les techniques de nouage se sont diversifiées d’une région à l’autre et d’un pays à l’autre. Mais certains pays se sont démarqués en produisant des tapis remarquables. C’est le cas de l’Iran, de l’Afghanistan, de l’Inde, du Pakistan, du Turkménistan, de la Chine et de la région Caucase. De nos jours, cette zone du globe concentre encore la majorité de la production mondiale de tapis orientaux. Certaines villes en particulier ont gagné en prestige en devenant des plateformes de production de tapis orientaux incontournables.

Iran : Les tapis d’Orient les plus célèbres au monde

L’Iran a une très longue tradition de nouage de tapis à la main. Les tapis d’Iran plus connus sous le nom de tapis persans jouissent d’une excellente réputation sur le marché mondial en raison de leur finesse et de leur durabilité. À l’instar du Clark Sickle-Leaf Carpet du début du XVIIe siècle, les tapis persans sont connus pour être les plus beaux et les plus chers au monde. Un vrai tapis persan est de plus en plus difficile à trouver sur le marché, car les noueurs expérimentés se font de plus en plus rares. Quelques villes d’Iran produisent des tapis persans raffinés valant très cher à l’achat, telles que les villes de Nain, d’Ispahan ou de Tabriz. Chaque ville apporte sa petite touche personnelle et son propre style. Une fois vendus aux enchères, ces tapis persans peuvent être échangés contre des sommes astronomiques de plusieurs millions d’euros.

Afghan : Les tapis Khal et Aqche

Les tribus nomades de montagne de l’Atlas sont le berceau des principaux tapis orientaux célèbres comme les tapis Khal Mohammadi ou les tapis Afghan Aqche. On les reconnaît facilement à leur motif octogonal en ligne (Göl) et à la palette de couleurs dominée par plusieurs tonalités de rouge. Aujourd’hui, les tisseurs expérimentés afghans sont surtout localisés à Kaboul, à Herat et à Kandahar.

VOIR AUSSI  Comment restaurer vos tapis à la maison

Pakistan : Les tapis de Boukhara

La particularité des tapis pakistanais est que la laine servant à leur fabrication vient d’Australie. Cela n’empêche pas les tisserands islamiques du Pakistan d’être connus pour leur travail. Les tapis pakistanais de Boukhara sont les plus prestigieux du pays avec une densité comprise entre 160 000 à 360 000 nœuds/m² ainsi que l’utilisation d’une laine extrêmement brillante et soyeuse.

Inde : les tapis indiens Gabbeh

L’Inde est capable de produire des tapis de bonne qualité avec une densité des nœuds qui varie de 90 000 à 450 000 nœuds/m² grâce à des tisseurs originaires de Perse. Comme les 3 régions précédentes, l’Inde a une longue et étroite histoire avec l’artisanat du tapis. Ils se sont inspirés des tapis persans (Gabbeh) tout en testant de nouvelles matières premières comme la laine de cachemire.

Caucase : Les tapis Daghestan, Kazak, Karabakh, Cuban et Shirvan

Les tapis antiques originaires de la région du Caucase (Russie, l’Arménie, l’Azerbaïdjan, etc…) sont connus dans le monde entier et se vendent encore bien malgré le développement fulgurant de la production industrielle. Les tapis Daghestan, Kazak, Karabakh, Cuban et Shirvan ont des motifs fortement inspirés des tapis persans et affichent encore entre 120 000 et 250 000 nœuds/m². Ce sont les tapis du Caucase les plus connus dans le monde.

Chine : les tapis Ningxia et Beijing

La Chine produit des tapis depuis 2000 ans. Les tapis anciens chinois dont les motifs dominants sont des fleurs et des dragons sont d’ailleurs rares et inestimables. Plus récemment, les principales villes productrices de tapis noués mains comme Beijing et Tianjin ont adopté les techniques de nouage perses tout en gardant leur singularité.