Les différents types de nœuds des tapis d’Orient

, Les différents types de nœuds des tapis d’Orient

Les tapis d’Orient sont connus pour être des pièces entièrement nouées à la main, ce qui signifie qu’ils peuvent être composés de millions de nœuds au mètre carré. Étant donné qu’il existe de nombreuses régions de production à l’Est, les techniques de nouage sont également nombreuses et variées. Certains types de nœuds sont plus répandus que d’autres….

Tout ce qu’il faut savoir sur les nœuds et les techniques de nouage

Un tapis d’Orient authentique possède son propre style et ses motifs tribaux. Ces tapisseries sont de grande qualité tant par le choix des matières premières (fibres naturelles), des teintures, des dimensions et de la forme. Mais le type de nouage compte également beaucoup dans le processus de fabrication de ces tapisseries.

Ce qu’il faut savoir à propos des nœuds, c’est qu’ils demandent du temps, notamment quand il s’agit d’une production artisanale. Un noueur expérimenté peut réaliser entre 8000 et 12 000 nœuds en 8 heures de travail. Autrement dit, la fabrication d’un tapis de 3 mètres sur 4 avec une densité de 500 000 nœuds par mètre carré nécessitera 600 jours de travail en moyenne.

Cette densité de nouage varie beaucoup d’une région à l’autre. Certains tapis d’Orient de grande manufacture peuvent compter jusqu’à 1 000 000 de nœuds par mètre carré. C’est le cas notamment des Ispahan. En effet, la forte densité de nouage permet d’obtenir un tapis très résistant. Il sera capable de mieux résister à l’usure et au passage du temps, à la pollution ou aux saletés ainsi qu’aux multiples cycles de lavage et nettoyage.

Il est donc important de noter que ce n’est pas nécessairement le fil le plus épais qui rallongera la durée de vie du tapis. Plus le fil est épais, moins élevée sera la densité de nouage. Les deux nœuds les plus répandus sont appelés nœuds symétriques et nœuds asymétriques. Viens ensuite, d’autres nœuds moins populaires, mais tout aussi intéressants à étudier.

VOIR AUSSI  Tapis Marcel, nettoyage et restauration de tapis à Paris

Les nœuds les plus courants sur les tapis d’Orient

Les nœuds symétriques

  • Autres noms : nœuds de Ghiordes du nom de la ville d’Anatolie dont ils sont originaires ou nœuds turcs.
  • Description : Le nœud passe au-dessus de deux fils de chaîne avant de revenir par-dessous et puis ressortir entre les deux. Cette technique de nouage permet d’alterner un fil de velours avec un fil de trame et donc d’obtenir un tapis plus solide et des nœuds bien serrés.
  • Zone géographique : Asie Mineure, Iran, Caucase.

Les nœuds asymétriques

  • Autres noms : nœuds Senneh du nom de la ville du Kurdistan iranien ou nœud persan.
  • Description : Le nœud asymétrique entoure d’abord un fil de chaîne de droite à gauche puis passe sous le fil suivant avant de resurgir à côté du premier bout sur la droite. Les nœuds persans ont tendance à se défaire plus facilement que les nœuds turcs, mais cette technique de nouage permet d’obtenir une densité plus forte.
  • Zone géographique : Perse, Inde, Chine, Pakistan, Turquie, Asie centrale, Afghanistan, Turkestan.

Les nœuds juftis

  • Autres noms : néant
  • Description : Le fil de laine passe en dessous de deux fils de chaînes avant de ressurgir puis de passer par-dessus les deux fils de chaînes suivants avant d’en faire le tour et de ressurgir au milieu des deux paires de fils de chaîne.
  • Zone géographique : sur les tapis Khorasan d’Iran

Les nœuds tibétains

  • Autres noms : néant.
  • Description : Le nœud tibétain est structurellement différent des autres nœuds puisqu’il nécessite l’utilisation d’une tige provisoire posée devant la chaîne et autour de laquelle le fil de trame doit tourner après être passé derrière deux fils de chaîne. A la fin, les boucles sur la tige sont coupées afin d’ôter la tige et de créer le nœud. La longueur du velours dépendra donc de l’épaisseur de la tige métallique.
  • Zone géographique : Tibet.
VOIR AUSSI  Comment restaurer un tapis abimé ?